A / A / A
Débat

« Guerres humanitaires ? Mensonges et Intox » - Débat avec Rony Brauman

Dans son livre  « Guerres humanitaires ? Mensonges et Intox » (ed. Textuel), Rony Brauman analyse les guerres contemporaines menées au nom de l’humanitaire, les guerres dites « justes ». C’est donc l’occasion de revenir sur les mensonges ayant permis de justifier certaines interventions internationales, notamment en Somalie, au Kosovo et en Libye, toutes trois qualifiées d'humanitaires. Rony Brauman soumet également au lecteur une approche critique du droit international humanitaire et de ses usages.

RT @mikafromparis: Time for relief yet we won’t forget: 1/ Italia’s decision to close its ports, 2/ French authorities’ claim that Spain is…
MIGRANTS / RÉFUGIÉS. Ce #dossierducrash regroupe plusieurs publications, qui recouvrent les deux grands objets d’étude suivants : 1° La dichotomie entre politique d’hospitalité et politique migratoire. 2° L’objet camp sous plusieurs angles. https://t.co/LAImlsx3S8
Le prix Albert Thibaudet 2018 a été attribué à Rony Brauman pour son ouvrage "Guerres humanitaires ? Mensonges et intox". Ce prix du @AfriThucy récompense l’auteur d’un ouvrage récent en langue française consacré aux #RelationsInternationales. https://t.co/w97TuBA7te
RT @mikafromparis: Not long ago (last year), the French government awarded @SOSMedFrance a "Label Grande cause nationale" to honor its Sear…
Rwanda
Article

Rwanda : Judi Rever et la recherche à tout prix d’un deuxième génocide

L’ouvrage de Judi Rever, In Praise of Blood, récemment paru, a gagné très rapidement une audience internationale. Il consiste en une double mise en accusation : celle du Front patriotique rwandais (FPR) et de son chef, Paul Kagame, mais aussi celle des États et des institutions internationales, qui ont contribué à ce que les crimes commis par le FPR contre des civils hutus depuis 1990 demeurent impunis. L’ouvrage de Judi Rever ne s’en tient pas à la seule investigation, il est conçu comme un réquisitoire au sens juridique du terme : la description des massacres est conduite de façon à établir la qualification de génocide. Et c’est justement cette articulation entre enquêtes et preuves à finalité judiciaire qui, à notre sens pose un problème.

Situation of migrants around the refugee center in La Chapelle, Paris.
Article de blog

L’hospitalité

A la faveur de la crise des migrants ou de la crise de l’accueil, comme il est peut-être plus opportun de l’appeler, la question de l’hospitalité est revenue sur le devant de la scène. Le 17 mai dernier, la Maison des Métallos organisait une conférence-débat réunissant deux chercheurs en sciences sociales, Michel Agier et Benjamin Boudou, ainsi qu’une responsable associative, Cécile Poletti, pour réfléchir à la tension qui existe entre l’hospitalité privée et l’hospitalité publique.

R. A. Hogarth, Medicalizing Blackness ; D. C. Owens, Medical Bondage ; D. R. Berry, The Price for Their Pound of Flesh
Article de blog

Race et santé. Un article passionnant sur l’histoire de la médecine

"Médecines du corps noir", cet article publié sur le site de La vie des idées le 27 avril 2018 recense trois livres américains d'histoire sur les origines de la médecine aux Etats-Unis dans le contexte de l’esclavage au 18e et au 19e siècle. Entre expérimentation et résistance, cette histoire des rapports entre race et santé montre le rôle décisif que les esclaves africains ont joué.  

13 avril 1994. Réfugiés rwandais à la frontière entre le Burundi et le Rwanda
Article de blog

L’histoire, le droit et la politique face aux génocides

La parution du livre de la journaliste Judi Rever, In Praise of Blood, consacré aux violences commises par la rébellion armée du Front patriotique rwandais (FPR), a relancé les discussions au sujet de l’existence d’un « double génocide ». L’un commis contre les Tutsis sous la direction du gouvernement intérimaire du Rwanda qui prend le pouvoir en avril 1994, après l’assassinat du président Habyarimana. L’autre commis contre les Hutus par le FPR qui s’empare du pouvoir en juillet 1994. Autant la réalité du génocide des Rwandais tutsis prête peu à controverses dans le monde des études rwandaises, autant l’évocation de celui qui aurait frappé les Hutus déclenche des polémiques aussi violentes que confuses. A l’origine de cette confusion, les différentes définitions d’un terme utilisé par au moins trois disciplines : l’histoire, le droit et la politique.

Vue de l'intérieur de l'hôpital MSF à Kunduz, après son bombardement, octobre 2015
Article de blog

Guerres humanitaires? Mensonges et intox - Entretien avec Rony Brauman

Rony Brauman vient de faire paraître « Guerres humanitaires ? Mensonges et intox ». Rédigé sous forme d’entretiens avec Régis Meyran, ce livre revient sur plusieurs interventions armées récentes qui ont en commun d’être placées sous le signe du sauvetage. De la Somalie à la Libye en passant par le Kosovo, l’Afghanistan et l’Irak, R. Brauman revient sur les raisons avancées pour justifier ces guerres et il en détaille les mensonges.

RENCONTRES
& DÉBATS

Michel Feher et Rony Brauman pendant une conférence du Crash
Débat

« Guerres humanitaires ? Mensonges et Intox » - Débat avec Rony Brauman

Rony Brauman
Michel Feher

Dans son livre  « Guerres humanitaires ? Mensonges et Intox » (ed. Textuel), Rony Brauman analyse les guerres contemporaines menées au nom de l’humanitaire, les guerres dites « justes ». C’est donc l’occasion de revenir sur les mensonges ayant permis de justifier certaines interventions internationales, notamment en Somalie, au Kosovo et en Libye, toutes trois qualifiées d'humanitaires. Rony Brauman soumet également au lecteur une approche critique du droit international humanitaire et de ses usages.

Voir tous les rencontres et débats

Publications

Rwanda
Article

Rwanda : Judi Rever et la recherche à tout prix d’un deuxième génocide

L’ouvrage de Judi Rever, In Praise of Blood, récemment paru, a gagné très rapidement une audience internationale. Il consiste en une double mise en accusation : celle du Front patriotique rwandais (FPR) et de son chef, Paul Kagame, mais aussi celle des États et des institutions internationales, qui ont contribué à ce que les crimes commis par le FPR contre des civils hutus depuis 1990 demeurent impunis. L’ouvrage de Judi Rever ne s’en tient pas à la seule investigation, il est conçu comme un réquisitoire au sens juridique du terme : la description des massacres est conduite de façon à établir la qualification de génocide. Et c’est justement cette articulation entre enquêtes et preuves à finalité judiciaire qui, à notre sens pose un problème.

Un groupe de 150 Syriens traverse la frontière entre la Grèce et la Macédoine.
Tribune

Consultation sur le projet de loi sur l'asile et l'immigration : MSF dénonce «un jeu de dupes»

Volontairement absente de la réunion qui a lieu ce jeudi après-midi, l'organisation juge que « les représentants de l’Etat n’ont offert au mieux qu’une écoute polie, au pire leur condescendance et leur mépris » aux assos et masquent mal « la volonté d'amplifier des logiques de répression ».

13 avril 1994. Départ du convoi conjoint MSF-CICR de Bujumbura vers Kigali.
Tribune

Les amis démocrates des dictateurs

Cette tribune a été publiée le 27 octobre 2017 dans le journal Marianne. Jean-Hervé Bradol revient sur la polémique autour d'un "Que sais-je?" sur le Rwanda, écrit par le chercheur belge Filip Reyntjens. Au prétexte que Reyntjens y évoque la responsabilité et la face sombre du Front patriotique rwandais (FFR) de Paul Kagamé, les auteurs l'accusent de récrire l'histoire et de banaliser le génocide des Tutsis.