A / A / A

Le CRASH

Abrité par la Fondation Médecins Sans Frontières, le Centre de Réflexion sur l'Action et les Savoirs Humanitaires (Crash) est une structure originale dans le monde des ONG. Sa raison d'être : animer le débat et la réflexion critiques sur les pratiques de terrain et le positionnement public afin d'améliorer l'action de l'association

L'équipe du CRASH est composée de six salariés, issus du terrain et ayant une formation universitaire. Appuyée par un conseil scientifique composé de chercheurs professionnels bénévoles, elle travaille en coordination étroite avec les responsables opérationnels de Médecins Sans Frontières.

Les membres du Crash réalisent et dirigent des études et analyses concernant l'action de MSF. Ils participent aux sessions de formation interne ainsi qu'à des missions d'évaluation de terrain. Enfin, ils représentent l'association dans des réunions, colloques et autres lieux de recherche et de réflexion liés en particulier à des universités, des organismes intergouvernementaux et des ONG.

Pour en savoir plus, lire Le Crash, "une structure critique sur nos propres opérations" et Le CRASH de MSF vu par Frédéric Joli, porte parole du CICR.

Activités
Knur
Recherche

Touchant aux domaines politiques, médicaux ou aux questions de gestion, les activités de recherche du Crash l’amène à travailler sur des dossiers issus des préoccupations de MSF mais qui font souvent écho aux préoccupations du monde de l’aide en général. Elles sont restituées sous la forme de publications, articles ou livres, ainsi que d’ateliers de réflexions et de conférences.

Evaluation
Évaluation

Les travaux de capitalisation, d’évaluation et de retour d’expériences menés par le Crash associent méthodologies issues des sciences humaines et épidémiologiques. Transversaux, ils alimentent l’ensemble des secteurs d’activité de l’équipe (recherche, formation, conseil notamment).

Formation
Formation

L’équipe est engagée dans la construction de formations internes et diplômantes, en partenariat avec des institutions universitaires, et destinées aux cadres opérationnels de l’association. Elle participe également à des formations internes et ses membres interviennent à titre individuel dans des formations universitaires.

Compass
Conseil

Le Crash assure des missions de conseil auprès des dirigeants de MSF sur les questions de positionnements opérationnels et publics. À ce titre, il intervient sur sollicitation du président de l’association, des directeurs et responsables opérationnels sur des questions liées à nos interventions, sur les dossiers d’actualité du moment ou liés à l’organisation de l’institution.

Diffusion
Diffusion

Le Crash met en œuvre une politique de diffusion active de ses travaux en s’appuyant sur un site Internet et les médias sociaux, ainsi qu’en participant et en organisant des colloques ou ateliers. Nous espérons ainsi toucher non seulement les praticiens et les collègues de l’aide ailleurs dans le monde, mais également les universitaires, journalistes et le public intéressé.

Équipe
MSF-Crash

Directeur d'études au Crash depuis 2010, Michaël Neuman est diplômé d'Histoire contemporaine et de Relations Internationales (Université Paris-I). Il s'est engagé auprès de Médecins sans Frontières en 1999 et a alterné missions sur le terrain (Balkans, Soudan, Caucase, Afrique de l'Ouest notamment) et postes au siège (à New York ainsi qu'à Paris en tant qu'adjoint responsable de programmes). Il a également participé à des projets d'analyses politiques sur les questions d'immigration. Il a été membre des conseils d'administration des sections française et étatsunienne de 2008 à 2010. Il a codirigé "Agir à tout prix? Négociations humanitaires, l'expérience de MSF" (La Découverte, 2011) et "Secourir sans périr. La sécurité humanitaire à l'ère de la gestion des risques" (CNRS Editions, 2016).

MSF-Crash

Médecin, diplômé de médecine tropicale et épidémiologie. Engagé dans l'action humanitaire depuis 1977, il a effectué de nombreuses missions, principalement dans le contexte de déplacements de populations et de conflits armés. Président de Médecins Sans Frontières de 1982 à 1994, il enseigne au Humanitarian and Conflict Response Institute (HCRI) et il est chroniqueur à Alternatives Economiques. Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles, dont "La Médecine Humanitaire" (PUF, 2010), "Penser dans l'urgence" (Editions du Seuil, 2006) et "Utopies Sanitaires" (Editions Le Pommier, 2000).

MSF-Crash

Médecin, diplômé de Médecine tropicale, de Médecine d'urgence et d'épidémiologie médicale. Il est parti pour la première fois en mission avec Médecins sans Frontières en 1989, entreprenant des missions longues en Ouganda, Somalie et Thaïlande. En 1994, il est entré au siège parisien comme responsable de programmes. Entre 1996 et 2000, il a été directeur de la communication, puis directeur des opérations. De mai 2000 à juin 2008, il a été président de la section française de Médecins sans Frontières. De 2000 à 2008, il a été membre du conseil d'administration de MSF USA et de MSF International. Il est l'auteur de plusieurs publications, dont "Innovations médicales en situations humanitaires" (L'Harmattan, 2009).

MSF-Crash

Anthropologue de l'action humanitaire. Avant de faire de la recherche, Marion Péchayre a travaillé en tant que responsable et coordinatrice de programmes sur le terrain puis au siège de Solidarités International. Elle a un doctorat en Development Studies (SOAS University of London) et un Master en Management international (ESCP Europe). Elle enseigne à PSIA et au Humanitarian and Conflict Response Institute (HCRI). Ses principales publications sont : "Politics, Rhetoric, and Practice of Humanitarian Action in Pakistan" (dans "The Golden Fleece: Manipulation and Independence in Humanitarian Action" Kumarian Press, 2012) et  "Impartialité et Pratiques de Triage En Milieu Humanitaire. Le Cas de Médecins Sans Frontières Au Pakistan" (dans "La Médecine Du Tri. Histoire, Éthique, Anthropologie" PUF, 2014).

MSF-Crash

Diplômée de Relations internationales (Institut d'Etudes Politiques de Paris), de Logistique humanitaire (Bioforce-Développement) et d'Anthropologie (Université Paris-I), Judith Soussan a rejoint MSF en 1999. Elle y a effectué des missions de terrain (Sri Lanka, Ethiopie, Soudan, Territoires palestiniens) avant de travailler, au siège, sur la question de la protection des populations. Après une échappée loin de MSF pendant laquelle elle pratique le reportage radiophonique et collabore à un projet sur les questions d'immigration, elle retrouve le Crash en 2015. Elle a récemment contribué à l'ouvrage "Secourir sans périr. La sécurité humanitaire à l'ère de la gestion des risques" (chapitre "Qabassin, Syrie. Une mission MSF en terre de Djihad" - CNRS Editions, 2016).

MSF-Crash

Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, Fabrice Weissman a rejoint Médecins sans Frontières en 1995. Logisticien puis chef de mission, il a travaillé plusieurs années en Afrique subsaharienne (Soudan, Erythrée, Ethiopie, Liberia, Sierra Leone, Guinée, etc), au Kosovo, au Sri Lanka et plus récemment en Syrie. Il est l'auteur de plusieurs articles et ouvrages collectifs sur l'action humanitaire dont "A l'ombre des guerres justes. L'ordre international cannibale et l'action humanitaire" (Paris, Flammarion, 2003), "Agir à tout prix? Négociations humanitaires, l'expérience de Médecins sans Frontières" (Paris, La Découverte, 2011) et "Secourir sans périr. La sécurité humanitaire à l'ère de la gestion des risques" (Paris, Editions du CNRS, 2016).

Comité Scientifique
MSF-Crash Scientific Committee

Marc Le Pape a effectué des recherches en Algérie, en Côte d'Ivoire et en Afrique centrale. Ses travaux récents portent sur les conflits dans la région des Grands Lacs africains. Il a co-dirigé plusieurs ouvrages : Côte d'Ivoire, l'année terrible 1999-2000 (2003), Crises extrêmes (2006) et dans le cadre de MSF : Une guerre contre les civils. Réflexions sur les pratiques humanitaires au Congo-Brazzaville, 1998-2000 (2001). Marc Le Pape a été chercheur au CNRS, il est actuellement chercheur associé à l'Ehess (Centre d'études africaines).

MSF-Crash Scientific Committee

Né en France, Bertrand Taithe a étudié à la Sorbonne avec le Professeur François Crouzet. Il a débuté sa carrière en tant qu'historien s'intéressant d'abord à la sociologie urbaine puis à l'histoire de la médecine et de la sexualité. Il dirige le Humanitarian and Conflict Response Institute (HCRI) et travaille sur l'histoire de l'humanitaire.

MSF-Crash Scientific Committee

Sociologue, elle a effectué des recherches principalement au Rwanda (de l'histoire précoloniale au génocide des Rwandais tutsis en 1994) et en Côte d'Ivoire (histoire et sociologie de l'urbanisation dans le cas d'Abidjan). Ces recherches ont été effectuées dans le cadre du Centre d'Études africaines de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Elle a collaboré avec des membres de MSF à l'occasion de diverses publications depuis 1995 et participe régulièrement aux réflexions et travaux du CRASH.

MSF-Crash Scientific Committee

Vinh-Kim Nguyen est anthropologue médicale et urgentiste. Ses recherches concernent la mondialisation des dispositifs pour lutter contre les épidémies, du VIH à Ebola. Il est Professeur à l'IHEID de Genève et à l'Université de Montréal et détient une Chaire au Collège d’Études mondiales à Paris. Il a travaillé avec MSF dans le cadre des luttes contre Ebola et contre le VIH, et développe actuellement un programme en Médecine des conflits.

La Fondation

La Fondation Médecins Sans Frontières est née à l’initiative de MSF. Depuis 2015, elle a décidé d’ancrer son action autour de deux axes prioritaires : soutenir l’association MSF dans son processus d’innovation et renforcer les compétences de l’organisation.

En savoir plus sur La Fondation MSF 

 

LE CRASH DANS LES MEDIAS

Retrouvez les interventions et publications des membres du Crash dans les médias

Les membres du CRASH interviennent régulièrement dans les médias sur des sujets liés aux interventions de Médecins Sans Frontières, à l'actualité internationale et humanitaire.

Le CRASH dans les Médias