A / A / A

Territoires : l’illusion identitaire

Jean-François
Bayart

Directeur du CERI de 1994 à 2000, co-fondateur de la revue Politique africaine qu’il a dirigé de 1980 à 1982, Jean-François Bayart a également fondé la revue Critique Internationale qu’il a dirigé de 1998 à 2003. Depuis 1981, il est membre du conseil scientifique de African Affairs et dirige la collection Recherches internationales aux Editions Karthala qu’il a créée en 1998. Président du Fonds d’analyse des sociétés politiques fondé en 2003, spécialiste de sociologie historique comparée du politique, il travaille sur la formation de l’Etat dans le contexte de la globalisation et sur les pratiques de subjectivation politique, en particulier en Afrique sub-saharienne, en Turquie et en Iran.

Conférence-débat lundi 16 décembre 2019 de 18h00 à 20h00 dans la salle du 1er étage chez MSF au 14-34 avenue Jean Jaurès 75019 Paris. Streaming et traduction simultanée en anglais.

Peut-on parler des spécificités du Moyen-Orient, de l’Iran ou de la Méditerranée sans réduire ces territoires à une culture ou à une religion ? Le 16 décembre 2019, l'équipe du CRASH organisait une conférence-débat en présence de Jean-François Bayart, politologue français qui a consacré des travaux à la sociologie de l’État et aux illusions identitaires.

Selon ce chercheur, les explications globalisantes souvent en vogue (par exemple la nécessaire transition vers l’économie de marché ou vers la démocratie) ne permettent pas d’appréhender les relations internationales dans leur complexité. 

À rebours de ces explications uniformisantes, il est possible de s’intéresser aux spécificités culturelles et historiques des différentes sociétés. La difficulté consiste alors à traiter ces "aires culturelles" sans tomber dans une autre forme de simplification : une approche culturaliste bien souvent ancrée dans une vision occidentalo-centrée de l’histoire et des religions.  

Jean-François Bayart explique en quoi les territoires ne sont pas une donnée objective. Il nous montre l’intérêt, pour comprendre les enjeux géopolitiques, d’étudier l’enchaînement des événements sociaux et historiques qui donnent à certains territoires leur singularité.    

Références bibliographiques en lien avec le sujet :

•    Jean-François Bayart, L'État en Afrique. La politique du ventre, Paris, Fayard, 1989 
•    Jean-François Bayart, L'Illusion identitaire, Paris, Fayard, 1996
•    Jean-François Bayart, L’Islam républicain. Ankara, Téhéran, Dakar, Paris, Albin Michel 2010
•    Jean-François Bayart, « ‘Dessine-moi un Mena !’, ou l’impossible définition des ‘aires culturelles’ », Sociétés politiques comparées, 38, janvier-avril 2016http://fasopo.org/sites/default/files/varia1_n38.pdf

Sommaire

  • Présentation de la conférence 
  • Partie 1 - L’identité, situationnelle et relationnelle, est un évènement 
  • Partie 2 - La culture et l’identité n’expliquent rien
  • Partie 3 - L’ethnicité : il n’y  pas d’identité primordiale
  • Partie 4 - L’identité, une invention de la tradition
  • Partie 5 - Les aires culturelles
  • Question 1 - La géographie peut-elle aider à constituer les aires culturelles ?
  • Question 2 - Comment Jean-François Bayart situe-t-il son travail par rapport à celui de Benedict Anderson sur la théorie des communautés imaginaires ?
  • Question 3 - Quelle est la relation entre les différences culturelles et les problèmes dans les relations de travail ?
  • Question 4 - La langue n’est-elle pas un facteur majeur de différenciation culturelle ?
  • Question 5 - Que pense Jean-François Bayart  de la théorie des dimensions culturelles de Geert Hofstede ?
  • Question 6 - Faut-il s’intéresser à la trajectoire des situations au lieu de d’intéresser à la culture ?
  • Question 7 - Identité et universalité : comment articuler l’universalité et la singularité ?
  • Conclusion de la conférence 

 

 

 

Pour citer ce contenu :
Jean-François Bayart, Territoires : l’illusion identitaire, 16 décembre 2019, URL : https://www.msf-crash.org/fr/rencontres-debats/territoires-lillusion-identitaire

Si vous souhaitez critiquer ou développer cet article, vous pouvez nous retrouver sur Twitter ou directement sur notre site.

Contribuer