A / A / A

Génocide et crimes de masse. L’expérience rwandaise de MSF, 1982-1997

Jean-Hervé Bradol
Jean-Hervé
Bradol

Médecin, diplômé de Médecine tropicale, de Médecine d'urgence et d'épidémiologie médicale. Il est parti pour la première fois en mission avec Médecins sans Frontières en 1989, entreprenant des missions longues en Ouganda, Somalie et Thaïlande. En 1994, il est entré au siège parisien comme responsable de programmes. Entre 1996 et 2000, il a été directeur de la communication, puis directeur des opérations. De mai 2000 à juin 2008, il a été président de la section française de Médecins sans Frontières. De 2000 à 2008, il a été membre du conseil d'administration de MSF USA et de MSF International. Il est l'auteur de plusieurs publications, dont "Innovations médicales en situations humanitaires" (L'Harmattan, 2009) et "Génocide et crimes de masse. L'expérience rwandaise de MSF 1982-1997" (CNRS Editions, 2016).

Portrait de Marc Le Pape
Marc
Le Pape

Marc Le Pape a été chercheur au CNRS et à l'EHESS. Il est actuellement membre du comité scientifique du CRASH et chercheur associé à l’IMAF. Il a effectué des recherches en Algérie, en Côte d'Ivoire et en Afrique centrale. Ses travaux récents portent sur les conflits dans la région des Grands Lacs africains. Il a co-dirigé plusieurs ouvrages : Côte d'Ivoire, l'année terrible 1999-2000 (2003), Crises extrêmes (2006) et dans le cadre de MSF : Une guerre contre les civils. Réflexions sur les pratiques humanitaires au Congo-Brazzaville, 1998-2000 (2001) et Génocide et crimes de masse. L'expérience rwandaise de MSF 1982-1997 (2016). 

Dans les années 1990, Médecins Sans Frontières est intervenue lors du génocide des Rwandais tutsis et d'une succession de périodes de violence politique au Rwanda et dans les pays frontaliers. Les travailleurs humanitaires ont été confrontés à l'exécution de près d'un million de personnes, l'afflux de dizaines de milliers de victimes dans les centres de santé, la fuite de millions d'autres cherchant refuge dans des camps et une série d'épidémies mortelles. Où et dans quelles circonstances ont été déployées les équipes de MSF? Quelle assistance médicale et non-médicale ont-elles été en mesure de mettre en œuvre?

Ecrit par Jean-Hervé Bradol, directeur d'études au Centre de Réflexion sur l'Action et les Savoirs Humanitaires (MSF-CRASH) et Marc Le Pape, membre du Comité Scientifique du CRASH, ce livre prend appui sur l'étude d'archives et l'écoute de témoins. Il restitue les expériences des équipes de MSF au Rwanda et dans les pays limitrophes durant cette période. Il décrit les tensions (et la coopération) entre les agences humanitaires internationales, les négociations cruciales menées au niveau local, national et international ainsi que les campagnes médiatiques. Les messages communiqués au public par les équipes de MSF témoignent de considérations pratiques, éthiques et politiques. Comment réagir lorsque les travailleurs humanitaires sont les témoins directs de crimes de masse? Comment éviter de devenir complices de stratagèmes criminels? Comment fournir une aide efficace dans les situations de violence extrême?

Ce livre est destiné aux praticiens de l'aide humanitaire, aux étudiants, journalistes, chercheurs et universitaires concernés par les réactions internationales aux crises extrêmes, par les réponses humanitaires aux situations de désastres sanitaires et de crimes de masse.

Acheter le livre

Pour citer ce contenu :
Jean-Hervé Bradol, Marc Le Pape, Génocide et crimes de masse. L’expérience rwandaise de MSF, 1982-1997, 4 novembre 2016, URL : https://www.msf-crash.org/fr/publications/guerre-et-humanitaire/genocide-et-crimes-de-masse-lexperience-rwandaise-de-msf-1982

Si vous souhaitez critiquer ou développer cet article, vous pouvez nous retrouver sur Twitter ou directement sur notre site.

Contribuer