A / A / A

effets pervers et limites de l'aide

Idomeni after the closing of the border
Dossier

Migrants / réfugiés

Avec la fin de la guerre froide, les réfugiés ont perdu leur statut d'instrument du soft power occidental, tandis qu'avec la crise économique puis le terrorisme, l'hostilité aux migrants va croissant. Les représentations dominantes des mouvements migratoires amènent une partie croissante de la population européenne à considérer le migrant comme une menace et le réfugié comme un fardeau. Ce dossier regroupe plusieurs publications (articles, tribunes, articles de blog, parutions presse, cahier du CRASH), de 1990 à aujourd’hui, qui recouvrent les deux grands objets d’étude suivants : 1° La dichotomie entre politique d’hospitalité et politique migratoire. 2° L’objet camp sous plusieurs angles.  

Des réfugiés hutus rwandais attendent dans le camp de transit de Mukungwa.
Parution presse

Des humanitaires face au génocide : l’expérience rwandaise

Cet entretien, réalisé par le site The Conversation, est publié dans le cadre des activités de la Plateforme Violence et sortie de la violence (FMSH). Marc Le Pape et Jean‑Hervé Bradol sont intervenus dans le séminaire dirigé par Michel Wieviorka, Jean‑Pierre Dozon, Yvon Le Bot et Farhad Khosrokhavar le 11 janvier 2018 à la FMSH. Dans cet entretien, ils reviennent sur leur dernier livre, Génocide et crimes de masse: l'expérience rwandaise de MSF

Vue aérienne des montagnes Ngomo entre les lacs Tanganika et Kivu, à la frontière entre le Congo, le Rwanda et le Burundi
Dossier

Violences extrêmes: l'expérience rwandaise de MSF

Au Rwanda, en août 2017, l'élection présidentielle s'est conclue sans surprises par « l'écrasante victoire » du candidat du Front Patriotique Rwandais qui a recueilli 98,79 % des suffrages exprimés. Que la domination de Paul Kagame satisfasse ou désespère, admirateurs ou détracteurs rappellent les crimes de masse commis par les protagonistes du conflit au cours des années 1990, en particulier le génocide des Tutsis du Rwanda. Plusieurs textes des membres du Crash et d'associés au Crash sont regroupés dans ce dossier. Ils ont été publiés entre 1994 et 2017.

Une femme marche sur une route près de la ville de Humera, en Ethiopie.
Cahier

A qui s'adresse l'aide alimentaire d'urgence? La réponse internationale à la "famine" éthiopienne de l'an 2000

Le pouvoir éthiopien aurait-il consciemment entravé la marche du système national de réponse aux crises pour produire une « urgence humanitaire » dans une zone périphérique et récupérer sous forme d’aide alimentaire le manque à gagner lié à la guerre et à la suspension des aides au développement ? Les bailleurs de fonds auraient-ils cautionné cette manipulation ? A vrai dire, le problème semble un peu plus complexe. La réalité se situe entre l’histoire sainte et la thèse de la machination scabreuse. C’est cette réalité compliquée que nous voudrions approcher, ce qui nous impose un détour préalable par l’économie alimentaire du pays et sa gestion politique.

Couverture de la revue Alternatives Humanitaires
Parution presse

Entretien avec Marc Le Pape: Chronique d'un génocide

Marc Le Pape, sociologue et membre du comité scientifique du Crash, est interviewé par Boris Martin, rédacteur en chef d'Alternatives Humanitaires, à propos du livre qu'il a écrit avec Jean-Hervé Bradol sur l'expérience de MSF dans la région des Grands Lacs, intitulé "Génocide et crimes de masse. L'expérience rwandaise de MSF (1982-1977)".

Deux femmes transportent des branches d'arbre, camp de Dagahaley, Kenya, 2009
Dossier

Famines: enjeux politiques et réponses opérationnelles

Les articles et essais de ce dossier traitent du contexte singulier dans lequel surviennent des famines ainsi que des dispositifs de réponse à celles-ci. MSF a été à plusieurs reprises impliquée dans des situations de famine (Ouganda 1980, Ethiopie 1984-1985, Somalie 1991-1993) ainsi que dans de nombreux programmes d'assistance en situation de malnutrition chronique ou aiguë (Niger, Soudan, Ethiopie notamment, dans les années 2000). Les famines étant toujours liées à des conflits armés, les enjeux politiques y sont d'autant plus lourds et ce sont eux qui forment la trame commune à la plupart des analyses.