A / A / A

Le CRASH dans les médias

Retrouvez les interventions et publications des membres du Crash dans les médias.

Les membres du CRASH interviennent régulièrement dans les médias sur des sujets liés aux interventions de Médecins Sans Frontières ou à l'actualité internationale et humanitaire.

Manifestation à l'occasion de la journée internationale des droits de l'enfant

“Le seul front où l’Elysée ne faillit pas, c’est celui de l’érosion de nos libertés”

L'Obs

L’urgence sanitaire justifie-t-elle ce deuxième confinement et ses conséquences économiques et sécuritaires ? “L’Obs” a fait débattre un médecin, Rony Brauman, et un économiste, Gaël Giraud. La sévérité de leur constat interpelle. 

Préparation d'un centre pour patients de Covid-19 à Leganés, en Espagne.

Doper le multilatéralisme pour enrayer les épidémies

Alters Media

Cet entretien à été publié dans la Revue Alters Media le 1er novembre 2020. 

En dépit d’une prise de conscience collective et simultanée, les réponses apportées à la crise sanitaire ont été essentiellement nationales. Alors qu’elle était plus que jamais concernée par les défis engendrés par la propagation fulgurante du coronavirus, l’OMS est restée effacée. Malmenée par les politiques chinoises et américaines, elle illustre à sa manière la déroute du multilatéralisme.

Refugiés rwandais à Biario, RDC.

Dix ans après le rapport du HCDH, toujours pas de perspective juridique en RDC

L'Humanité

Il y a dix ans, le Haut-commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme publiait son rapport Mapping sur les crimes les plus graves commis en République démocratique du Congo (RDC) entre 1993 et 2003. Dans cette interview paru dans l'Humanité le 6 octobre, Jean Hervé Bradol parle de l'expérience MSF, notamment des conséquences de la fermeture des camps de réfugiés rwandais en RDC. par une offensive des rebelles congolais de l’époque.

Image d'un employé MSF au Niger avec un contrôle militaire en fond

Humanitaires dans les zones à risque : «Parfois, il faut savoir quitter un pays»

Le Parisien

Dans cette interview parue dans Le Parisien le 6 septembre, Rony Brauman souligne les risques encourus dans certains pays un mois après l’attentat du Niger qui a coûté la vie à 8 personnes, dont 6 jeunes humanitaires français.