A / A / A

réfugiés

A group of people in distress in a rubber boat before being rescued.
Parution presse

« Les migrants sont exposés à une violence qui se poursuit chez nous »

Le 1 dédie son numéro de rentrée à la situation en Méditerranée. A cette occasion, il s'est entretenu avec Michaël Neuman sur les différentes phases du cycle migratoire entamé en 2015. S’il déplore les politiques européennes, il salue ceux qui, à l’échelon local, se mobilisent pour y résister.

Condition of migrants in Paris
Article

Médecins Sans Frontières-France : les tensions liées aux projets « Migrations »

A l’été 2015, la section française de Médecins Sans Frontières a démarré des projets d’aide à destination des populations migrantes en Grèce et en France. Le lancement de ces opérations a été l’occasion de vives discussions au sein de l’association, tant en termes de positionnement public (comment justifier une intervention dans un pays riche et ne pas s’égarer en terrain ‘politique’ ?), que de révision de nos modes opératoires, sachant que les besoins premiers des migrants n’étaient pas d’abord médicaux. Certains rappelaient alors les pratiques militantes de l’association dans les années 1990 parfois considérées comme des dérives. En retraçant l’histoire de la Mission France, Michaël Neuman s’attache à comprendre, au sujet de la question migratoire, l’articulation complexe entre contraintes opérationnelles, positionnement politique et pratiques militantes.

Aquarius Forced To End Operations
Tribune

Du sauveteur au pirate, ou le sauvetage en mer hors-la-loi

Le Monde

Dont acte, la politique de harcèlement judiciaire, administratif, politique aura eu raison de l’Aquarius, déployé entre 2015 et le milieu de l’année 2018 en mer Méditerranée.
Tribune de Mego Terzian (Médecin, président de Médecins sans frontières) et Michaël Neuman (Directeur d'études au CRASH de MSF) publiée le 07 décembre 2018 dans Le Monde.

Débat France 24 crise migratoire
Parution presse

Débat France 24 Crise migratoire : l'Occident et la tentation du mur

Alors que le dernier navire humanitaire en Méditerranée, l'Aquarius, est maintenu à quai à Marseille et pourrait bien rester longtemps immobilisé selon les vœux des autorités italiennes, un groupe de naufragés vient d'être débarqué de force en Libye. Débat sur la crise migratoire avec Michaël Neuman ; Catherine Wihtol de Wenden, Politologue, Directrice de recherche émérite au CNRS ; Olivier WEBER, écrivain et grand reporter ; Pierre-Henri DUMONT, Député du Pas-de-Calais (7e circonscription) Les Républicains, Membre de la commission des affaires étrangères.

Yassin, Syria, 23
Parution presse

Migrants ou réfugiés : quelle différence? Podcast avec Michaël Neuman

Migrants ou Réfugiés ? Le débat reste vif en Europe pour savoir comment qualifier les milliers de personnes qui arrivent quotidiennement sur les côtes méditerranéennes notamment. L’émission est l’occasion d’un débat sur l’état des secours en Méditerranée ainsi que sur l’accueil des migrants et des réfugiés en France. 

Detention Centres - Tripoli, Libya
Tribune

De l’État passoire à l’État passeur

De Daniel Cohn-Bendit à Marine Le Pen, en passant par Emmanuel Macron, nombreux sont les responsables politiques qui dénoncent une prétendue collusion entre les organismes d’aide aux migrants (des humanitaires) et les passeurs (des criminels). Les uns exercent leurs activités en pleine lumière, les autres agiraient dans l’ombre mais tous s’associeraient pour faire franchir en toute illégalité les frontières.

Michaël Neuman
Parution presse

Bourdin direct - Michaël Neuman réagit aux accusations d'Emmanuel Macron contre les ONG

Médecins Sans Frontières, Amnesty International, La Cimade et Médecins du Monde demandent à être reçues par Emmanuel Macron après ses critiques contre l’ONG allemande Lifeline. Une déclaration qui marque une étape supplémentaire dans le cynisme et l’hypocrisie de la politique migratoire française selon ces associations qui déplorent aussi que l’on criminalise les bénévoles. 

Bourbon Argos: Search and Rescue Operations October 2016
Tribune

La raison humanitaire n’est pas la raison politique

Les associations humanitaires venant au secours des migrants en Méditerranée sont priées de les regarder se noyer, ou bien de les remettre à des trafiquants et tortionnaires. On ne compte plus les déclarations politiques, sondages, éditoriaux manifestant le durcissement général vis-à-vis des migrants africains et faisant des ONG de secours les complices objectifs des « passeurs». Ceux-ci organiseraient, a-t-on entendu, le départ des candidats à la migration en fonction de la présence des navires de secours, faisant des humanitaires les relais plus ou moins conscients d’une entreprise criminelle.