A / A / A

Revue de la littérature sur la qualité des soins vue par le patient

Date de publication
Hannah
BARNETT

Intern for CRASH (June - August 2018), currently studying at George Washington University (US).

L’étude The Patient Perspective of Quality of Care: A Review of the Literature, que nous vous présentons ici a été produite par Hannah BarnettUne étudiante en santé publique à l’université George Washington, stagiaire au CRASH de juin à août 2018.. Cette revue de soixante-dix articles s’inscrit dans le cadre d’une réflexion entamée par Médecins Sans Frontières il y a quelques années sur la qualité médicale et l’approche centrée sur le patientLe Cahier du CRASH Handicaps et Médecine, publié en 2013, porte sur la notion de dépendance lors d’une prise en charge de longue durée à l’hôpital d’Amman en Jordanie, en considérant les points de vue des intervenants MSF et des patients. En 2016, s’est tenu à MSF-France un atelier sur la qualité des soins et plus spécifiquement les normes et le management des soins à la suite duquel a été publié en 2017 le Cahier du CRASH Médecins Sans Frontières et la qualité médicale. Depuis un an et demi, l’anthropologue Vanja Kovacic étudie, de nouveau à l’hôpital d’Amman, la relation patient /soignant au regard de la qualité de vie des patients. Sur le terrain, MSF a également acquis une expérience importante au sujet du transfert de responsabilité dans le cadre des projets HIV et TB..

En effet, comme Jean-Hervé Bradol l’expliquait lors d’un réunion de restitution de ce travail auprès des responsables opérationnels et médicaux de MSF :

« D’une manière générale, nous pouvons dire que notre manière de délivrer les soins est "datée" car elle s’est construite sur des situations épidémiologiques et des politiques différentes de maintenant. Quand j’ai commencé à travailler chez MSF, on prenait principalement en charge des maladies comme la Malaria, la diarrhée et non des maladies chroniques. Les maladies que nous traitons aujourd’hui sont plus diverses. Nous commençons, par exemple, à nous intéresser à la cancérologie. Il est donc normal que nous cherchions de nouveaux modèles de soins de santé. Pour autant, il me paraît important de ne pas considérer l’approche centrée sur le patient comme une sorte de slogan. Il faut voir comment faire concrètement pour optimiser la qualité des soins face à des difficultés spécifiques comme le partage de l’information médicale, la gestion des traitements… »

Cette volonté de faire évoluer la prise en charge médicale au sein de Médecins Sans Frontières peut nous conduire à clarifier d’une part ce que nous voulons faire quand nous revendiquons une approche centrée sur le patient (éduquer les patients ou alors les intégrer davantage et leur donner ainsi plus de responsabilité ? Sur quels terrains ? Pour quelles pathologies ?...) et d’autre part, la manière dont nous souhaitons le faire (quel support apporter au terrain pour améliorer la relation patient / soignant et faire entendre la voix du patient ? Quels sont les outils que MSF pourraient utiliser pour récolter l’expérience des patients ?...). 

Vous pouvez télécharger l'étude au format PDF via le menu latéral droit.

Pour citer ce contenu :
Hannah BARNETT, Revue de la littérature sur la qualité des soins vue par le patient, 15 février 2019, URL : https://www.msf-crash.org/index.php/fr/publications/medecine-et-sante-publique/revue-de-la-litterature-sur-la-qualite-des-soins-vue-par-le

Si vous souhaitez critiquer ou développer cet article, vous pouvez nous retrouver sur Twitter ou directement sur notre site.

Contribuer