A / A / A
Article de blog

Dying to help: A drift towards humanitarian martyrdom

In this piece published by The New Humanitarian, Fabrice Weismann discusses Médecins Sans Frontières' decision to keep working in Afghanistan in the name of a “humanitarian imperative” – and in contradiction of its own security policy. Read the full piece on The New Humanitarian's website

À l'occasion de la Journée mondiale du #Sida, (re)découvrez notre Cahier sur les représentations du #VIH et leur impact sur le recours aux soins ; Une enquête au sein de la population masculine de Homa Bay au Kenya, par Xavier Plaisancie. #WorldAIDSDay https://t.co/NIkGTOjVJc
"Alors qu’elle était plus que jamais concernée par les défis engendrés par la propagation fulgurante du coronavirus, l’OMS est restée effacée." Entretien de Rony Brauman pour la revue Alters Media, accessible sur @nextseeE. https://t.co/hWQ3zB8A1A
In this piece published by @newhumanitarian, @FabWeissman discusses MSF's decision to keep working in Afghanistan in the name of a “humanitarian imperative” – and in contradiction of its own security policy. Read the full piece on The New Humanitarian. https://t.co/LXW3Hyjlzw
L’urgence sanitaire justifie-t-elle ce deuxième confinement et ses conséquences économiques et sécuritaires ? Retrouvez l'interview de Rony Brauman et Gaël Giraud paru sur @lobs. https://t.co/ElkS0Tue1m
Treatment of COVID-19 patients in a sports centre in Mexico.
Article de blog

Conseils de lecture sur le Covid-19 - Partie 4

Après quelques mois de répit, l’épidémie de coronavirus a repris sa croissance, à tel point que la 2e vague est devenue une réalité dans de nombreux pays d’Europe. L’équipe du Crash a donc décidé de vous présenter quelques-unes de ses lectures récentes sur les aspects biomédicaux, politiques et sociaux, histoire de tenter d’apporter un peu d’éclairage à cette bien tragique saison 2. Comme précédemment, les articles sont en anglais et en français, issus de sources ‘grand public’ ou plus spécialisées.

District de Jacobabad, Wasayo, Pakistan. Distribution de nourriture par le CICR à 945 foyers touchés par des inondations.
Article

L’invention de l’impartialité : histoire d’un principe humanitaire, entre raisons juridique, stratégique et algorithmique

Le principe d’impartialité, que l’on réduit souvent à un principe de répartition mathématique, fut à l’origine forgé par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), alors en quête de légitimité. Or réduire l’impartialité à un principe algorithmique de distribution des ressources, c’est conforter la position de surplomb des organisations déterritorialisées. Telle est la thèse développée par l’auteur dans son dernier livre.

Deux femmes responsables de matériel MSF en Iran
Article

MSF face aux dilemmes des enlèvements

Le 31 janvier s’est tenu à Sciences Po un colloque en soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal, tous les deux chercheurs au Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI), arrêtés en Iran le 5 juin 2019. Roland Marchal a été libéré le 20 mars 2020 en échange de la libération d’un ingénieur iranien détenu en France. Fariba Adelkhah a été condamnée le 6 mai 2020 à 6 ans de réclusion pour « propagande contre le système politique de la République islamique et collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale ». La chercheuse a refusé une libération conditionnelle contre l'arrêt de ses recherches. 
Le colloque du 31 janvier a réuni diplomates, journalistes, humanitaires et chercheurs, dans le but de « nourrir la réflexion sur les prisonniers et les otages, d’un point de vue politique, juridique et éthique ». Fabrice Weissman y présentait l’expérience de Médecins Sans Frontières face aux enlèvements.  
 

Conférence sur les Pratiques de MSF à Ouganda
Article

De l’inertie bureaucratique à la « fragilité politique »

Interview réalisée par Helai Hosseini. Une première version a été publiée sur le site de l’association de MSF France le 31 juillet 2020.

Dans la foulée du mouvement Black Lives Matter aux Etats-Unis, des voix se sont élevées en interne pour dénoncer le caractère raciste et discriminant de MSF, qui n’offrirait pas les mêmes chances à tous ses salariés. Née en France au début des années 70 avec une poignée de médecins et de journalistes, l’association a grandi et s’est internationalisée jusqu’à employer plus de 46 000 personnes dans le monde, dont près de 39 000 recrutées localement. Comment la politique de l’organisation envers son personnel a-t-elle évolué dans l’histoire ? Quelles sont les pistes actuelles pour lutter contre les inégalités ? Sur les grandes étapes qui ont marqué la transformation de MSF et sur la manière dont les discussions sont aujourd’hui engagées, le regard de Jean-Hervé Bradol. 

RENCONTRES
& DÉBATS

La quantification des besoins

2020-12-10 17:00:00 2020-12-10 19:00:00 Europe/Paris La quantification des besoins Conférence-débat jeudi 10 décembre 2020 de 18h00 à 20h00. Cette conférence est accessible sur Starleaf pour ceux et celles qui voudraient poser des questions en direct. Streaming et traduction simultanée en anglais disponible sur Vimeo.  Mêlant recherche historique et enquêtes ethnographique, l’historien africaniste Joël Glasman nous plonge dans la fabrique de l’homo humanitarianus, l’individu moyen, sur la base duquel sont évalués « les besoins » et les projets d’aide aujourd’hui. Il viendra nous en parler jeudi 10 décembre, à l’occasion d’une conférence-débat du Crash. 14-34 avenue Jean Jaurès 75019 PARIS France MSF CRASH

Conférence-débat jeudi 10 décembre 2020 de 18h00 à 20h00. Cette conférence est accessible sur Starleaf pour ceux et celles qui voudraient poser des questions en direct. Streaming et traduction simultanée en anglais disponible sur Vimeo. 

Mêlant recherche historique et enquêtes ethnographique, l’historien africaniste Joël Glasman nous plonge dans la fabrique de l’homo humanitarianus, l’individu moyen, sur la base duquel sont évalués « les besoins » et les projets d’aide aujourd’hui. Il viendra nous en parler jeudi 10 décembre, à l’occasion d’une conférence-débat du Crash.

Voir tous les rencontres et débats

Publications

District de Jacobabad, Wasayo, Pakistan. Distribution de nourriture par le CICR à 945 foyers touchés par des inondations.
Article

L’invention de l’impartialité : histoire d’un principe humanitaire, entre raisons juridique, stratégique et algorithmique

Le principe d’impartialité, que l’on réduit souvent à un principe de répartition mathématique, fut à l’origine forgé par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), alors en quête de légitimité. Or réduire l’impartialité à un principe algorithmique de distribution des ressources, c’est conforter la position de surplomb des organisations déterritorialisées. Telle est la thèse développée par l’auteur dans son dernier livre.

Deux femmes responsables de matériel MSF en Iran
Article

MSF face aux dilemmes des enlèvements

Le 31 janvier s’est tenu à Sciences Po un colloque en soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal, tous les deux chercheurs au Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI), arrêtés en Iran le 5 juin 2019. Roland Marchal a été libéré le 20 mars 2020 en échange de la libération d’un ingénieur iranien détenu en France. Fariba Adelkhah a été condamnée le 6 mai 2020 à 6 ans de réclusion pour « propagande contre le système politique de la République islamique et collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale ». La chercheuse a refusé une libération conditionnelle contre l'arrêt de ses recherches. 
Le colloque du 31 janvier a réuni diplomates, journalistes, humanitaires et chercheurs, dans le but de « nourrir la réflexion sur les prisonniers et les otages, d’un point de vue politique, juridique et éthique ». Fabrice Weissman y présentait l’expérience de Médecins Sans Frontières face aux enlèvements.  
 

Conférence sur les Pratiques de MSF à Ouganda
Article

De l’inertie bureaucratique à la « fragilité politique »

Interview réalisée par Helai Hosseini. Une première version a été publiée sur le site de l’association de MSF France le 31 juillet 2020.

Dans la foulée du mouvement Black Lives Matter aux Etats-Unis, des voix se sont élevées en interne pour dénoncer le caractère raciste et discriminant de MSF, qui n’offrirait pas les mêmes chances à tous ses salariés. Née en France au début des années 70 avec une poignée de médecins et de journalistes, l’association a grandi et s’est internationalisée jusqu’à employer plus de 46 000 personnes dans le monde, dont près de 39 000 recrutées localement. Comment la politique de l’organisation envers son personnel a-t-elle évolué dans l’histoire ? Quelles sont les pistes actuelles pour lutter contre les inégalités ? Sur les grandes étapes qui ont marqué la transformation de MSF et sur la manière dont les discussions sont aujourd’hui engagées, le regard de Jean-Hervé Bradol.