A / A / A
Article de blog

Médecins Sans Frontières et les négociations humanitaires pour l'accès en République démocratique du Congo

Myfanwy James est chargée de recherche à la London School of Hygiene and Tropical Medicine et titulaire d'un doctorat de l'Université d'Oxford. Dans cette vidéo, elle présente sa thèse intitulée : « Instruments d'identité : Médecins Sans Frontières et les négociations humanitaires pour l'accès en République démocratique du Congo (RDC) ». 

RT @libe: 🔴 50 ans de Médecins sans frontières Pour Rony Brauman, son président de 1982 à 1994, @MSF doit «résister à la tentation du gig…
Rony Brauman, ancien président de @MSF_france et actuel directeur d'études au CRASH, revient sur l'expulsion de MSF de l'Ethiopie en 1985 dans "Première Ligne", un podcast réalisé par MSF et @Europe_1_Studio pour commémorer le 50 ans de l'association. ⬇️ https://t.co/VVDAUrwdKK
Triage area in Pakistan.
Article de blog

A lire : Le triage et ses modes d’existence

A l’aune des débats en France autour de la saturation des services de réanimation et des mesures de confinement lors de la pandémie de la Covid-19, Jean-Paul Gaudillière, Caroline Izambert (comité scientifique du CRASH) et Pierre-André Juven explorent la notion de triage dans un article intitulé « Le triage et ses modes d’existence : ce que la priorisation des soins révèle », récemment publié sur AOC. Ce court article passionnant permet de comprendre que si le triage clinique n’est en aucun cas une exception, c’est dans son articulation au triage systémique, à la fois politique et économique, qu’apparaît toute la profondeur et la difficulté de cette pratique. Cet article constitue également une très bonne introduction à l’ouvrage des mêmes auteurs Pandémopolitique. Réinventer la santé en commun, paru cette année aux éditions de La Découverte.

Picture taken in North Kivu by Myfanwy James
Article de blog

Médecins Sans Frontières et les négociations humanitaires pour l'accès en République démocratique du Congo

Myfanwy James est chargée de recherche à la London School of Hygiene and Tropical Medicine et titulaire d'un doctorat de l'Université d'Oxford. Dans cette vidéo, elle présente sa thèse intitulée : « Instruments d'identité : Médecins Sans Frontières et les négociations humanitaires pour l'accès en République démocratique du Congo (RDC) ». 

MSF medical mobile teams vaccinating Elderly people and frontline Healthcare workers in a nursing home in Tripoli.
Article de blog

Conseils de lecture sur le Covid-19 : l'édition spéciale vaccins

Nous pouvons tous convenir que l'émergence du vaccin contre le Covid-19 est "un développement absolument étonnant", mais il est peu probable que les vaccins puissent arrêter complètement la propagation du virus, et encore moins l'éradiquer. Pourtant, même sans atteindre l'immunité de groupe, la possibilité de vacciner les personnes vulnérables semble réduire les hospitalisations et les décès dus au Covid-19. 

Rwandan refugees fleeing towards Congo-Zaire, 1994.
Article de blog

Les « disparus » du Congo - Zaïre, 1996-1997. La question des massacres de réfugiés rwandais hutus en République démocratique du Congo

Un livre de Patrick de Saint-Exupéry vient d’être édité : La traversée. Une odyssée au cœur de l’Afrique. Quelle odyssée ? La traversée du Congo (Zaïre puis République démocratique du Congo) à partir du Rwanda. L’auteur évoque ses rencontres, les bières prises ici et là, la rudesse du parcours à l’arrière d’une moto (jusqu’à Kisangani), une navigation sur le fleuve Congo, le survol de la forêt dense en direction de Mbandaka.

Decontamination activities in Kalunguta health zone, North Kivu province, DRC
Article de blog

Ébola et innovation : tirer le bilan de la stratégie de réponse à l’épidémie dans le Nord Kivu

Quatre mois après le signalement des premiers cas en août 2018, l’épidémie d’Ébola dans la province du Nord Kivu (et de l’Ituri) était devenue la deuxième plus grande flambée jamais enregistrée. Malgré une mobilisation rapide et massive des ressources, l’épidémie s’est propagée au-delà des prédictions les plus pessimistes, et le taux de létalité (la proportion de personnes infectées qui en meurent) restait à 66%. En dépit de nombreuses initiatives pour tirer les leçons de l’épidémie d’Ébola de 2014–2016 en Afrique de l’Ouest, et malgré le développement de nouveaux vaccins et traitements, au vu du bilan en RDC, 3.444 cas et 2.264 décès, il est difficile de prétendre que cette fois les résultats sont meilleurs.

RENCONTRES
& DÉBATS

Paris, le 15 juillet 2020. Près de la place de la République, 5 associations dont MSF, ont monté un campement le 29 juin 2020, d'une centaine de tentes accueillant des mineurs étrangers isolés afin d'alerter sur l'absence de prise en charge des mineurs étrangers à Paris.
Débat

L’asile et l’exil. Une histoire de la distinction migrants / réfugiés

Karen Akoka

Le 12 avril, nous aurons le très grand plaisir d’accueillir lors d’une conférence virtuelle du CRASH, la politiste – sociologue Karen Akoka, qui a publié en novembre, « L’Asile et l’exil. Une histoire de la distinction réfugiés / migrants » (La découverte, 2020). L’autrice décrit et analyse la trajectoire de l’OFPRA, l’institution française fondée en 1952 chargée de la reconnaissance du statut de réfugié ; elle donne ainsi à voir comment s’est établi, dans le cas français, l’histoire de la distinction migrants / réfugiés.

Voir tous les rencontres et débats

Publications

District de Jacobabad, Wasayo, Pakistan. Distribution de nourriture par le CICR à 945 foyers touchés par des inondations.
Article

L’invention de l’impartialité : histoire d’un principe humanitaire, entre raisons juridique, stratégique et algorithmique

Le principe d’impartialité, que l’on réduit souvent à un principe de répartition mathématique, fut à l’origine forgé par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), alors en quête de légitimité. Or réduire l’impartialité à un principe algorithmique de distribution des ressources, c’est conforter la position de surplomb des organisations déterritorialisées. Telle est la thèse développée par l’auteur dans son dernier livre.

Deux femmes responsables de matériel MSF en Iran
Article

MSF face aux dilemmes des enlèvements

Le 31 janvier s’est tenu à Sciences Po un colloque en soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal, tous les deux chercheurs au Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI), arrêtés en Iran le 5 juin 2019. Roland Marchal a été libéré le 20 mars 2020 en échange de la libération d’un ingénieur iranien détenu en France. Fariba Adelkhah a été condamnée le 6 mai 2020 à 6 ans de réclusion pour « propagande contre le système politique de la République islamique et collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale ». La chercheuse a refusé une libération conditionnelle contre l'arrêt de ses recherches. 
Le colloque du 31 janvier a réuni diplomates, journalistes, humanitaires et chercheurs, dans le but de « nourrir la réflexion sur les prisonniers et les otages, d’un point de vue politique, juridique et éthique ». Fabrice Weissman y présentait l’expérience de Médecins Sans Frontières face aux enlèvements.