A / A / A

Passeurs

Aquarius Forced To End Operations
Tribune

Du sauveteur au pirate, ou le sauvetage en mer hors-la-loi

Le Monde

Dont acte, la politique de harcèlement judiciaire, administratif, politique aura eu raison de l’Aquarius, déployé entre 2015 et le milieu de l’année 2018 en mer Méditerranée.
Tribune de Mego Terzian (Médecin, président de Médecins sans frontières) et Michaël Neuman (Directeur d'études au CRASH de MSF) publiée le 07 décembre 2018 dans Le Monde.

Detention Centres - Tripoli, Libya
Tribune

De l’État passoire à l’État passeur

De Daniel Cohn-Bendit à Marine Le Pen, en passant par Emmanuel Macron, nombreux sont les responsables politiques qui dénoncent une prétendue collusion entre les organismes d’aide aux migrants (des humanitaires) et les passeurs (des criminels). Les uns exercent leurs activités en pleine lumière, les autres agiraient dans l’ombre mais tous s’associeraient pour faire franchir en toute illégalité les frontières.

Lifejackets are distributed to 129 people in a rubber boat by an MSF rib in international waters off the north coast of Libya, on June 8, 2017.
Tribune

Les ONG ne sont pas les complices des passeurs

Des organisations humanitaires de secours en mer se retrouvent qualifiées de complice des trafiquants. Une accusation aussi absurde qu’inacceptable. Non seulement les opérations de secours en mer sauvent des personnes de la noyade, mais elles œuvrent à leur évacuation en situation de danger immédiat en Libye, rappelle MSF.