A / A / A

La mission des nations unies au Congo, défi du maintien de la paix et désenchantement des populations locales

Alphonse
Maindo

Professeur de science politique à l'Université de Kisangani et chercheur associé au centre d'étude des mondes africains (CEMAf).

Entre le clip « coco swing », le caillassage des véhicules UN et les actions (patriotiques ?) des serpents congolais, la réputation de la MONUC n'est pas au plus haut. Le désenchantement des populations congolaises à son égard est sans doute lié aux ambiguïtés de sa mission : est-elle une force indépendante au service de la paix ou l'une des factions du conflit congolais ?

La question de la MONUC, de son rôle et de sa perception par les populations a un impact certain sur les activités d'une organisation comme la nôtre. Alphonse Maindo, enseignant et chercheur, revient sur la situation actuelle au Congo, l'occasion également d'aborder sous un angle particulier nos vieilles interrogations sur les « confusions militaro-humanitaires ».