A / A / A

« Guerres humanitaires ? Mensonges et Intox » - Débat avec Rony Brauman

Rony Brauman
Rony
Brauman

Médecin, diplômé de médecine tropicale et épidémiologie. Engagé dans l'action humanitaire depuis 1977, il a effectué de nombreuses missions, principalement dans le contexte de déplacements de populations et de conflits armés. Président de Médecins Sans Frontières de 1982 à 1994, il enseigne au Humanitarian and Conflict Response Institute (HCRI) et il est chroniqueur à Alternatives Economiques. Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles, dont "Guerre humanitaires ? Mensonges et Intox" (Textuel, 2018),"La Médecine Humanitaire" (PUF, 2010), "Penser dans l'urgence" (Editions du Seuil, 2006) et "Utopies Sanitaires" (Editions Le Pommier, 2000).

Michel
Feher

Michel Feher est philosophe. Il a notamment dirigé en 2007, « Non Governmental Politics » (ed. Zone Books), et un numéro de la revue Vacarme, l’année précédente, du même nom (Politique non-gouvernementale).

Dans son  « Guerres humanitaires ? Mensonges et Intox » (ed. Textuel), Rony Brauman analyse les guerres contemporaines menées au nom de l’humanitaire, les guerres dites « justes ». C’est donc l’occasion de revenir sur les mensonges ayant permis de justifier certaines interventions internationales, notamment en Somalie, au Kosovo et en Libye, toutes trois qualifiées d'humanitaires. Rony Brauman soumet également au lecteur une approche critique du droit international humanitaire et de ses usages.

Nous proposions à l'occasion de la sortie de ce livre une conversation avec Michel Feher, philosophe, qui a notamment dirigé en 2007, « Non Governmental Politics » (ed. Zone Books), et un numéro de la revue Vacarme, l’année précédente, du même nom (Politique non-gouvernementale).

Pour citer ce contenu :
Rony Brauman, Michel Feher, « Guerres humanitaires ? Mensonges et Intox » - Débat avec Rony Brauman, 6 mars 2018, URL : https://www.msf-crash.org/fr/rencontres-debats/guerres-humanitaires-mensonges-et-intox-debat-avec-rony-brauman

Si vous souhaitez critiquer ou développer cet article, vous pouvez nous retrouver sur Twitter ou directement sur notre site.

Contribuer