A / A / A

Publications

 

Guerre et humanitaire, médecine et santé publique, droits et justice... Découvrez les publications du CRASH classées par thématiques.

Les publications du Crash sont rédigées d'un point de vue de praticiens de l'aide et non de chercheurs, ce qui ne nous dispense pas d'exigences de rigueur et de méthode. Nous nous y efforçons avec le concours de chercheurs professionnels (bénévoles). Elles ne sont pas la ligne du parti MSF mais des outils pour la réflexion élaborés à partir des cadres et de l'expérience de MSF. Elles n'ont qu'une raison d'être : mieux comprendre ce que nous faisons. Les critiques, remarques et suggestions sont plus que bienvenues, elles sont attendues.

Types
Buenaventura, un centre de soins
Article

Mettre fin aux décès dus aux tuberculoses résistantes

En 2010, les études épidémiologiques ont estimé à près de neuf millions le nombre de personnes atteintes d'une forme active de tuberculose, soulignant que cette pathologie avait causé cette même année environ un million et demi de morts. Plus de 90 % de ces décès étaient constatés dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, confortant ainsi l'idée ancienne de l'existence d'une relation forte entre tuberculose et pauvreté. 

Des Rwandais déplacés, près de la frontière avec la RDC (Zaire), décembre 1994
Tribune

Rwanda: les idiots utiles de Kagame

Cette tribune a été publiée dans le journal Marianne, le 28 janvier 2012. Les découvertes du juge Trevisic ont relancé la polémique sur le Rwanda, une partie de la presse exonérant Kagame de ses responsabilités passées et présentes. Rony Brauman, Jean-Hervé Bradol et Claudine Vidal tentent de mettre en lumière les véritables enjeux du génocide rwandais.

Département VIH/sida de l'hôpital régional d'Arua en Ouganda
Cahier

Sida : nouvelle pandémie, nouvelles pratiques médicales et politiques

À la fin des années 1990, la mortalité due au virus de l’immunodéficience humaine (vih) est maîtrisée dans les pays à hauts revenus grâce à l’association de plusieurs antirétroviraux. Mais l’administration de ce traitement n’est pas prévue dans les plus importants foyers mondiaux.