A / A / A

Publications

 

Guerre et humanitaire, médecine et santé publique, droits et justice... Découvrez les publications du CRASH classées par thématiques.

Les publications du Crash sont rédigées d'un point de vue de praticiens de l'aide et non de chercheurs, ce qui ne nous dispense pas d'exigences de rigueur et de méthode. Nous nous y efforçons avec le concours de chercheurs professionnels (bénévoles). Elles ne sont pas la ligne du parti MSF mais des outils pour la réflexion élaborés à partir des cadres et de l'expérience de MSF. Elles n'ont qu'une raison d'être : mieux comprendre ce que nous faisons. Les critiques, remarques et suggestions sont plus que bienvenues, elles sont attendues.

Types
 Les réfugiés kosovars se joignent à une distribution alimentaire dans un camp de réfugiés à Kukes, une ville frontalière albanaise.
Prise de parole publique

Violence contre les Kosovars albanais, intervention de l’OTAN 1998-1999

Cette étude de cas présente les contraintes, questionnements et dilemmes rencontrés par les équipes MSF témoins du processus de terreur et d'expulsion, mené par les forces serbes à l'encontre des Kosovars albanais en 1998-1999 que l'organisation qualifia de ‘déportation'. 

 Les Casques bleus se préparent à patrouiller dans le district de Rutshuru au nord de Goma, en RDC.
Prise de parole publique

Traque et massacres des réfugiés Rwandais au Zaïre-Congo: 1996-1997

L'étude de cas ‘Traque et massacres des réfugiés rwandais au Zaire-Congo 1996-1997' examine les contraintes et les dilemmes rencontrés par les équipes de Médecins Sans Frontières en 1996 et 1997 alors qu'elles s'efforçaient de porter secours aux réfugiés rwandais dans l'Est du Zaire.

Avril 1994. Départ vers l’aéroport de Kigali de la première équipe évacuée après trois semaines de mission sur place.
Prise de parole publique

Violences du nouveau régime Rwandais 1994-1995

L'étude de cas ‘Violence du nouveau régime rwandais 1994-1995' s'intéresse aux contraintes et aux dilemmes rencontrés par Médecins Sans Frontières lorsqu'en 1994 et 1995 ses équipes ont été confrontées aux exactions et aux crimes commis par le régime qui avait mis fin au génocide et pris le pouvoir au Rwanda en juillet 1994.