A / A / A

La gestion des kidnappings à MSF

RTS
Fabrice Weissman
Fabrice
Weissman

Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, Fabrice Weissman a rejoint Médecins sans Frontières en 1995. Logisticien puis chef de mission, il a travaillé plusieurs années en Afrique subsaharienne (Soudan, Erythrée, Ethiopie, Liberia, Sierra Leone, Guinée, etc), au Kosovo, au Sri Lanka et plus récemment en Syrie. Il est l'auteur de plusieurs articles et ouvrages collectifs sur l'action humanitaire dont "A l'ombre des guerres justes. L'ordre international cannibale et l'action humanitaire" (Paris, Flammarion, 2003), "Agir à tout prix? Négociations humanitaires, l'expérience de Médecins sans Frontières" (Paris, La Découverte, 2011) et "Secourir sans périr. La sécurité humanitaire à l'ère de la gestion des risques" (Paris, Editions du CNRS, 2016).

Jean-Hervé Bradol
Jean-Hervé
Bradol

Médecin, diplômé de Médecine tropicale, de Médecine d'urgence et d'épidémiologie médicale. Il est parti pour la première fois en mission avec Médecins sans Frontières en 1989, entreprenant des missions longues en Ouganda, Somalie et Thaïlande. En 1994, il est entré au siège parisien comme responsable de programmes. Entre 1996 et 2000, il a été directeur de la communication, puis directeur des opérations. De mai 2000 à juin 2008, il a été président de la section française de Médecins sans Frontières. De 2000 à 2008, il a été membre du conseil d'administration de MSF USA et de MSF International. Il est l'auteur de plusieurs publications, dont "Innovations médicales en situations humanitaires" (L'Harmattan, 2009) et "Génocide et crimes de masse. L'expérience rwandaise de MSF 1982-1997" (CNRS Editions, 2016).

Christian
Captier

Consultant pour Médecins Sans Frontières, ancien directeur général de Médecins Sans Frontières Suisse

Dans le cadre d'un cycle consacré à la guerre en Syrie, l'émission Histoire vivante de la Radio Télévision suisse a mené des entretiens avec trois intervenants de MSF, dans lesquels il évoquent la gestion des prises d'otages par leur organisation.

MSF et le CICR ont eu plusieurs membres de leur personnel kidnappés pendant des mois en Syrie et sur lesquels ils observent le silence le plus complet. En revanche, au micro de Pierre Hazan, ils ont accepté de revenir sur des prises d'otages antérieurs. Jean-Hervé Bradol, président de MSF-France de 2000 à 2008 et Christian Captier, directeur général de MSF-Suisse de 2004 à 2011, ont eu à "gérer" une quinzaine de prises d'otages dans diverses parties du monde.

Avec Fabrice Weissman, qui dirige le centre d'étude de MSF-France (le CRASH), ils évoquent leur expérience et réfléchissent sur les meilleures stratégies pour obtenir la libération des otages. Ils évoquent en particulier le cas d'Arjan Erkel, déployé par MSF-Suisse dans le Caucase où il a été kidnappé, puis finalement libéré, et dont la rançon a fait l'objet d'un litige qui a fini devant les tribunaux suisses.

Ces émissions sont à écouter ici, et .