1. Accueil >
  2. publications >
  3. MSF et la guerre en ex-Yougoslavie 1991-2003

MSF et la guerre en ex-Yougoslavie 1991-2003

Binet, Laurence

MSF et la guerre en ex-Yougoslavie 1991-2003

Télécharger le document

Le 14 décembre 1995, la signature des accords de paix de Dayton mettait fin à la guerre en ex-Yougoslavie.

20 ans après, MSF révèle dans cette étude de cas comment elle a pris la parole publiquement dans le cadre d'un conflit marqué par l'épuration ethnique, les crimes contre l'humanité, les attaques répétées contre l'action humanitaire.

MSF dénonça les distributions massives d'aide humanitaire comme un « alibi humanitaire » mis en avant par la communauté internationale afin de masquer son absence de volonté de prendre des mesures politiques et militaires pour mettre fin à la guerre. Certains de ses responsables appelèrent même à une intervention armée contre les batteries bosno-serbes qui bombardaient Sarajevo.

En Décembre 1992, MSF publia un rapport décrivant la politique de nettoyage ethnique menée par les Bosno-serbes. Elle dénonça les entraves, posées par ces derniers, à l'accès aux enclaves musulmanes de Gorazde et Srebrenica. En 1994 et 1995, lors des attaques contre ces mêmes enclaves, pourtant déclarées zones de sécurité par l'ONU, elle donna l'alerte et dénonça le manque de protection de leurs populations.

En août 1995, MSF dénonça le manque d'accès aux réfugiés serbes et à partir de 2000 elle plaida pour l'établissement de commissions parlementaires d'enquêtes sur les responsabilités politiques et militaires des Etats impliqués dans les événements de Srebrenica.

Parmi les dilemmes et questionnements explorés dans cette étude : jusqu'à quel point peut-on risquer la vie du personnel MSF afin de pouvoir intervenir au cœur d'un conflit ? Doit-on dénoncer les entraves posées à l'accès aux populations, au risque de ne plus y avoir accès du tout ? Doit-on dénoncer le fait que les responsables politiques présentent l'aide humanitaire comme l'unique solution à un conflit et appeler au recours à la force, une action qui entraine la perte de vies humaines ? etc.

 

 

Oui   No

(1000 Caractères)

Changer l'image
Conditions d'utilisation
 
Allemagne
Australie
Autriche
Belgique
Bureau international
Canada
Corée du Sud
Danemark
Emirats Arabes Unies
Espagne
Grèce
Hollande
Hong kong
Italie
Japon
Luxembourg
Norvege
République Tchèque
Royaume-Uni
Russie
Suede
Suisse
USA